biens publics mondiaux [BPM]

biens publics mondiaux [BPM]

En l’espace de quelques années, la notion de « Biens Publics Mondiaux » (BPM) est devenue un cadre de référence de la politique mondiale, tant environnementale que de développement. Son avènement remonte à la parution de l’ouvrage Global Public Goods – International Cooperation in the 21st Century, publié en 1999 par le PNUD.

Il s’agit de biens dont l’utilisation ne s’arrête pas aux frontières nationales ou régionales, ni à une génération ou à un groupe donné de la population. Cette définition large englobe par exemple la paix, la sécurité, la santé, un environnement intact, le patrimoine culturel, la stabilité  nancière, le savoir et l’information, mais aussi l’équité et la justice.

Cette notion se distingue par deux grandes caractéristiques : premièrement, nul ne peut être exclu de la jouissance d’un bien public mondial (utilisation non exclusive) ; deuxièmement, un bien public mondial peut être consommé par plusieurs personnes simultanément (utilisation non rivale).

DFAE (2011)

« Revenir au lexique