Budget participatif

Budget participatif

Concept mis en œuvre à Porto Alegre au Brésil et qui consiste en la consultation des habitants de la ville au moment de la mise sur pied du budget. Il prend donc la forme d’une démocratie directe liée à un système représentatif. L’objectif du budget participatif est de permettre à la population locale d’identifier les problèmes à régler, d’établir une hiérarchie des urgences et des investissements et d’examiner leur compatibilité avec les ressources disponibles quitte à augmenter ces dernières par des mesures fiscales redistribuant la richesse des plus privilégiés vers les plus démunis. Ce procédé consultatif, permettant l’intervention des citoyens dans les affaires de leur ville, présente une double base territoriale : pour les problèmes locaux, la municipalité a d’abord fait passer de six à seize le nombre de secteurs géographiques au sein desquels sont étudiés les problèmes spécifiques à chaque zone. Elle a ensuite déterminé cinq secteurs thématiques (circulation et transport ; développement économique et fiscalité ; organisation de la cité et développement urbain ; santé et assistance sociale ; éducation, culture et loisirs) permettant d’aborder avec précision l’ensemble des problèmes de la rue et de délimiter les thèmes prioritaires à financer. Il existe donc 21 cadres de discussion pour des assemblées plénières ouvertes à tous les citoyens concernés. 42 délégués (2 par cadre de discussion) et 42 suppléants sont élus pour les différents forums par la population (mandat d’un an renouvelable une fois). Au sein de ces forums, les délégués (ayant consulté la base antérieurement) dégagent les priorités pour le budget. Il en ressort une proposition émise au maire, qui la transmet à son tour à l’Assemblée communale élue. Depuis que le candidat du PT, Olivo Dutra, a été élu gouverneur de l’Etat de Rio Grande do Sul, le budget participatif a pu être lancé dans d’autres municipalités et 200 000 personnes ont participé aux réunions. Le gouvernement affirme vouloir aller plus loin et espère la participation d’au moins un million de citoyens à la constitution du budget de l’Etat.

CNCD - 11.11.11.

« Revenir au lexique