Rapport Meltzer

Rapport Meltzer

Rapport du nom d'un économiste américain, le rapport est présent en novembre 1998 suite aux débuts des crises Russe et Asiatique de la même année. Le rapport est adopté par le congrès américain en 2000.

"Outre l’annulation de la dette des pays pauvres et le remplacement des conditionnalités par des « conseils de politiques économiques », le Rapport propose une réforme de chaque institution. D’une part, le Rapport désire recentrer l’action du FMI sur la stabilisation du système financier par la récolte d’informations sur les pays emprunteurs et par l’abandon de son rôle de « pompier automatique » au profit d’un rôle de prêteur en dernier ressort plus mesuré et laissant davantage de place à l’autorégulation du marché - les prêts à court terme en période de crise se feraient ainsi à un taux dit de pénalité, supérieur à celui qu’offrent les marchés financiers, afin de ne pas s’y substituer.

D’autre part, la Banque mondiale ne prêtant qu’à quelques pays ayant déjà accès aux capitaux privés et ayant elle-même évalué que seul un programme sur quatre présente des résultats satisfaisants, elle doit, selon le Rapport Meltzer, réorienter ses prêts vers les pays les plus pauvres n’ayant pas accès aux capitaux du secteur privé - la Banque mondiale deviendrait ainsi l’Agence mondiale de développement et devrait se concentrer sur la production des biens publics globaux (santé, environnement, infrastructures, etc.)."

Zacharie, A. (2002) "Sortir du Consensus de Washington."  CADTM

« Revenir au lexique